• Coucou à tous,

    Le blog change de formule!

    Il faut maintenant aller s'inscrire sur http://ritouraille.ovh/

    En prime, vous verrez un nouvel article de Claire!

     

    Une fois que tout le monde se sera inscrit, on fermera cet ancien blog.

     

    Bises à tous!

     

    Régis


    5 commentaires
  • Mais non je ne vous parle pas de mes ambitions professionnelles (très modestes d'ailleurs) mais de la Pierre.

    Il était une fois ...il y a 20 millions d'années, la mer Miocène  recouvrait le bas Languedoc . Quand elle a décidé de se retirer 5 millions d'années plus tard, elle a laissé des dépôts qui ont formé des strates calcaires (calcaire dit burdigalien , pour ceux qui veulent être savants ).

     

    Ce large dépôt se situe entre Vendargues et Beaulieu et forme la Pierre de Beaulieu. Dans ce calcaire coquillier , on retrouve des fossiles (de coquillages ) mais par exemple pas d'ammonites qui n'existaient plus à cette époque .

    Allons y faire un tour

    Carrière

    départ de Beaulieu , petit  village de l'Hérault , pas loin de Castries ... sous un soleil radieux d'Avril et sans mistral ( ouf !)

    Carrière

    on marche en pleine garrigue , tranquilles

    CarrièreCarrière

     

     

     

     

    Arrivés à cette petite clairière , ancienne carrière réhabilitée en scène de plein air, pour les spectacles d'été, nous apercevons les "marches d'escalier" sur la droite , "cicatrices" de la pierre .

    A l'époque fleurissante de la carrière , c'est à dire au Moyen Âge, les artisans venaient chercher le morceau ou moellon dont ils avaient besoin, sans plus , et ceci avec une découpe régulière de la pierre . A l'époque , la pierre servait pour la construction des châteaux , ponts , ... Ceci dit  ce matériau a été utilisé dès l'époque romaine

    Carrière

    reliquat , rebut ..non utilisé (de l'époque actuelle ) vous pouvez toujours venir vous servir , chaque pièce faisant environ 2 tonnes

    Carrière

    Au fin fond de la garrigue , un chemin de "halage" laissé par les traces des roues cerclées de fer des chariots qui menaient les convois de pierre à Montpellier , Sète ou de l'autre côté de la Méditerranée. Les chargements étaient tirés par des chevaux dont on aperçoit les traces de fers au milieu du chemin .

    Ces anciennes carrières sont situées sur le plateau calcaire dit le Regagnat. En effet , l'extraction , manuelle jusqu'à très récemment , demandait une habileté particulière pour "couper" la pierre . Elle était pratiquée en partie par des ouvriers agricoles devenus carriers en saison creuse . Ils y gagnaient , en un jour, 3 fois plus que dans les vignes , d'où le nom de "regagné" (Régagnat ) Ils pouvaient utiliser le rebut (le rassié) pour leur maison .

    Carrière

    Voilà les carrières actuelles en exploitation. L'activité qui a repris au début du XXème siècle est essentiellement tournée vers la "décoration" de l'habitat: piliers , colonnes , fontaines , ...  Au cours du XXème , la pierre de Beaulieu a servi pour la construction des HLM de la Paillade . L'exploitation fut un temps également en lien avec l'Algérie  "je te donne des pierres , tu me donnes du vin .."

    Carrière

    Les pans de la carrière font entre 20 et 30 mètres de haut et selon l'exploitant , il en reste à peu près autant en dessous . Maintenant , l'exploitation se fait par "havage" avec un crocodile , ce qui explique les stries verticales dans la pierre .

    Remarquez à gauche , la petite plante qui s'enracine dans 20 millions d'années d'histoire !

    Carrière

    la bébête...

    La pierre est découpée en blocs réguliers de 6 tonnes avec une  hauteur constante de 1,70m 

    Carrière

    un dernier point de vue sur la carrière , l'autre côté ...

    Il faut maintenant remonter les chemins pour rentrer , sous le cagnard,finalement un peu de vent aurait fait du bien .... 

     

    N'hésitez pas à vous cotiser pour m'offrir une fontaine de pierre de Beualieu ; ce n'est peut être pas celle que je préfère , mais je saurai en faire bonne usage ....

     


    4 commentaires
  • Dimanche , j'ai eu 57 ans ...

    CINQ  ante  sept

    Oui je reconnais je n'ai pas eu le temps d'aller chez le coiffeur , de toute façon ...il n'aurait pas pu faire de miracle ... ! Quant à ma tenue ...c'est vintage mais étudié , col presque "claudine"  !

    Donc comme à mon âge , je n'invite plus les copines de ma classe (de toute façon , à mon époque ça ne faisait pas) on a fêté ça en famille

    CINQ  ante  sept

    yeux pétillants , petit sourire légèrement ironique , tenue sobre et ...vintage , oui oui , elle fait très "1ère de la classe "mais il faut se méfier des airs ...et puis à force d'être "1ère de ... " , elle a fini derrière le bureau

     

    Bien sûr , il y avait aussi le Papa ( je montre que les meilleurs spécimens , les autres invités étaient trop ...modernes )

    CINQ  ante  sept

    d'ailleurs c'est écrit ...

    Bon , pour la veste , c'est même plus vintage , mais ça se remarque ; quant à la cravate , je vous rassure , il l'a vite laissée tomber  ; petite moustache Hidalgo , Zorro , ça change des barbes de d'jeuns

     

    Comme je suis une fifille , on m'a offert des fleurs ROSES

    CINQ  ante  sept CINQ  ante  sept très belles

    j'adore !!

     

     

     

     

     

     

    CINQ  ante  sept

    et une japonaise , (Claire , je te le répète , c'est pas pour toi , elle reste à Montpellier !!! )

     

    et puis  évidemment des bouquins

    CINQ  ante  sept

    le rat de bibliothèque ,  c'est moi !

     

    Voilà , une très belle journée , promis l'an prochain , on change de costume ,

    tous en cosplay !

    CINQ  ante  sept

     

     


    2 commentaires
  • Arrivées à la gare de Lyon, .....ambiance parisienne ...et prix qui vont avec...  2euros 50 le café ...heureusement il est bon

    Paris....iennes.....

    un petit tour aux bords de Marne chez Victor et Aurélie

    Paris....iennes.....

    Classe la maison ....du charme ....

    Paris....iennes.....

    non ce n'est pas ma sœur qui a du charme , elle cherche comment fonctionne l'appareil ... pendant que Victor prépare du thé pour sa mère et tante adorées

    Paris....iennes.....

    la tante , justement , elle sait pas trop comment se tenir , on est chez les bourges quand même , et elle , elle sort de sa cambrousse

    Paris....iennes.....

    Une dernière impression avant de retourner à Paris ; au bout du jardin derrière la palissade , la Marne s'écoule tranquillement

     

    Après : programme chargé : des musées , des expos , un concert . Pour réaliser tout ça tous les moyens sont bons : à pied (surtout), en métro , en tram , en rer , on a hésité sur les vélibs quand ma sœur boitait de la droite à cause de sa cheville et moi des 2 pieds à cause des ampoules aux petits doigts de pieds ( une performance selon la susdite soeur , "jamais vu ça" )

    Panorama :

    Paris....iennes.....Paris....iennes.....

    Paris....iennes.....

    Dans le domaine de la peinture , on est passé de Rembrandt , avec des tableaux très expressifs  , aux peintres américains , dans un autre style , proche de la caricature ou du style naïf , sans beaucoup d'émotions ... mais les 2 intéressants 

    Paris....iennes.....

    Paris....iennes.....

    Chacune l'exprime à sa façon ...!

     

    Paris....iennes.....Paris....iennes.....

     

    Et voilà , encore ma sœur qui me joue des tours , non seulement elle fait la parfaite provinciale et en plus elle ne veut pas se tenir droite ... !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Paris....iennes.....

    quand même , un aperçu de la salle de concert der Radio France , c'était magique ... en plus on était au 1er rang . Cela nous a permis de voir toutes les complicités entre les musiciens et le chef d'orchestre  (qui était Jean Claude Casadesus ..."mais enfin Casadesus , il est connu , bien sûr ... "dit  la petite à la grande ;"ça me dit rien" répond la grande ...quel manque de culture ! ) Tant pis c'était bien quand même , avec une soliste violoniste merveilleuse "Sarah Nemtanu (pour votre culture !)

     

    Et enfin, une rencontre après 30 ans "d'absence" avec ... Maryse (sœur de Momi) (c'est toujours des histoires de sœur )

    Paris....iennes.....

    à Châtelet , le temps d'un repas et plus ...souvenirs , souvenirs et le présent ... 

     

    Bye Bye Paris , c'était une belle histoire de quelques jours avec des fous rires , des douleurs  , des découvertes de toutes sortes , du bruit et un vol de portable (j'lui casse la gueule la prochaine fois à celui là , il s'est attaqué à ma sœur ) ... mais on reviendra !!!


    4 commentaires
  • Voilà ...ils quittent Louis l'angevin (et moi par la  même occasion ) pour aller rejoindre le professeur Grasset ....

     

    ça commence par des paquets :

    Démén aménagement

    et des tas

    Démén aménagement

    sans compter les vélos , la table démontée , le siège de bureau , les caisses de bouquins ..... 

    heureusement les copains sont là et tout le monde y va

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique