• MORCEAU DE BRAVOURE

    Ceci est une histoire vraie , que j'ai vécue ce matin (et qui pourrait me valoir 15 j de congés supplémentaires ! )

     

    J'assiste au Séminaire organisée par la mairie de Montpellier sur l'intégration des enfants handicapés dans l'école .

    L'invitée de référence , Mme Canat, est maitre de conférence à l'université Paul Valéry de Montpellier , sciences de l'éducation .

    Elle dirige le master 2 intitulé "accompagnement de besoins éducatifs particuliers par une pédagogie institutionnelle adaptée "... Pas d'a priori de ma part , mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué , en gros ça veut dire "référent handicap" mais c'est vrai que j'ai l'esprit de synthèse .

    Cette dame va exposer pendant 1 heure ses réflexions et avis sur la question .

    Dame d'âge moyen , sans particularité notable , si ce n'est de ne pas regarder la salle et de rester pencher sur son ordinateur le temps de son intervention .

    Je vais vous livrer les morceaux choisis .

    Petit aparté : pendant le premier 1/4 d'heure de son propos , la directrice de l'académie (je ne me repère pas bien dans l'organigramme de cette institution mais disons chef des IEN ) , présente également à la tribune , tapote tranquillement sur son téléphone portable pour envoyer quelques sms (urgents , je n'en doute pas )  mais là , n'est pas l'essentiel .

     

    Donc , nous parlons de "handicap" , mais à aucun moment l'intervenante n'en donnera la définition , tout le monde la connait évidemment . L'embêtant c'est qu'elle parle essentiellement du handicap dans le champ de l'autisme ou du psychologique . Normal , elle a été éducatrice , puis "prof" puis maitre de conférence et psychothérapeute ( "avec tous les diplômes que j'ai faits " n'essssst ce pas , passons ,chacun a le droit à sa part d'autocongratulation) Plus gênant , elle dit que tout un chacun est handicapé , et donne en exemple son incapacité à s'occuper d'une voiture (ou quelquechose dans le genre) . Là je crois qu'il faut qu'elle retourne aux fondamentaux , on ne parle pas de la même chose (ce qu'une atsem lui fera remarqué bien gentillement , ce à quoi elle répondra , je ne comprends pas la question (bon finalement elle est peut être handicapée de l'oreille  ). 

     

    " L'éducation inclusive est un changement de paradigme " Traduction : maintenant on est obligé par la loi d'accueillir des enfants handicapés à l'école et c'est compliqué ....

    pour étayer son propos , madame nous dit que "à l'école , l'enfant est devenu un élève " (le pauvre  !!!) Fred , vois tu l'enfant caché derrière chaque élève ?   . Je te suggère , comme elle nous le dit de "savoir regarder du côté des blagues , de la bêtise et ..;du lâcher prise "  Moi je comprends , si t'en as marre , tu peux en lâcher un du haut de l'école , mais je n'ai pas fait de sciences de l'éducation , je n'ai peut être pas bien suivi ? !

    Sa proposition principale est donc la formation ...ah non c'est "mettre en place une diplomation"  (pas trouver dans le dico , à part chez les Canadiens ..) . Car enfin , "la formation initiale (des professeurs d'école ) commence par le normal , l'ordinaire . Il vaudrait commencer par l'inhabituel." Voilà l'idée qu'elle est bonne ! et même Najat n'y a pas pensé . En gros , on te forme sur le schizo , l'autiste et le parano et après tu gères ta classe les doigts dans le nez !  Popi , arrête de faire des bonds sur ta chaise , t'es plus dans le coup , t'es plus dans le coup !

    Maintenant , je vous laisse méditer sur quelques vérités , mûrement réfléchies :

    " l'école a des balafres généalogiques , elle était là pour apprendre et répondre à des besoins industriels , maintenant elle est là pour la production d'un lien social pacifié " j'espère que t'as senti cette évolution dans ta carrière , Fred , sinon t'es nulle , je t'inscris pour la diplomation .

    " l'homme a renoncé à sa pulsionnalité pour entrer dans un bain tempéré de rencontres "  à vous de voir ...!

    Enfin , conclusion et bouquet final :

    les instits doivent devenir "des professionnels et non des enseignants " tout en sachant que "pour les pédagogues , la coconstruction c'est difficile"

    Heureusement , ça se passait pas loin d'IKéa , je suis allée faire un tour de magasin , pour me replonger dans le réel (ici et maintenant comme dirait la psy)

    Et franchement l'histoire de l'Art c'est plus simple !!!

    « Du vieuxRETOUR VERS L 'ETE »

  • Commentaires

    1
    Régis
    Vendredi 7 Octobre 2016 à 09:04

    C'est incroyable de bêtise et d'autosuffisance. Epatant. 

    2
    Samedi 8 Octobre 2016 à 20:16

    Ton histoire me rappelle certaines de mes "incontournables" conférences pédagogiques !

    Moi, je connais une Claudie Canat ("la tienne"  s'appelle Sylvie , pas de pot !) , qui est devenue inspectrice, après être avoir été instit ,

    et,  à mon avis, si elles sont sœurs, .........elles sont fâchées , ou alors elles ne discutent que tricot quand elles se voient !  

    Personnellement , le lâcher prise, je le pratique bien tous les mations , ou encore à partir du vendredi midi , ...et ça fait du bien !!

    Donc , pas d'espoir de diplomation pour moi , je suis foutue ....

    La prochaine fois que tu dois te rendre à ce genre de "causerie", consulte avant le programme du diago ....!

    3
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 11:40

    C'est toujours de mode et de plus en plus depuis ce siècle. Il faut dire un non- voyant au lieu d'aveugle etc,.... Ils prennent leurs re ..sources dans "Les femmes savantes "

    Chez nous dans notre langage  .... imagé...nous disons : "il ne faut pas tourner du c... pour chi.... droit!!!"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :