•  

    Un petit aperçu du resto du 21 mai , nous avons pensé à vous tous et....consommé en conséquence....

    Merci à tous pour vos courriels.

    Du vieux

     

    https://pf.kizoa.com/i-Contact/hmenuc2.jsp?rmode=0&phpsession=&lang=fr-fr&country=FR&__utma=1.1922034396.1463932122.1464098475.1464102428.6&__utmb=1.4.10.1464102428&__utmc=1&__utmx=-&__utmz=1.1464102428.6.6.utmgclid=CKPz9Mm_lbgCFTMctAod8VcA8Q|utmccn=(not%20set)|utmcmd=(not%20set)&__utmv=-&__utmk=99356830&domain=www.kizoa.fr

    Mode d'emploi: clic sur l'adresse ci-dessus puis clic sur Mes Films, puis sur 4 vins cru 36 .... désolé je ferai mieux la prochaine fois pour isoler ce diapo .... mais vous pourrez voir les anciens.

    J'espère que le diapo passera.... je maitrise sur le mien mais il faut entrer par administrateur .....je laisse Claire arranger .... excuses

    Du vieux             Du vieux

    CLIC sur la  photo pour agrandir !!!

     

    BIZ

     


    4 commentaires
  • Bonjour à tous!

    Ah bah alors, faut l'animer ce blog! Heureusement certains sont plus bavards que d'autres...

    Aujourd'hui, le fameux article pour mettre les photos en format réduit. C'est vrai que c'est quand même plus agréable pour la lecture. Ce n'est pas très compliqué, mais il faut savoir éviter les pièges, sinon, ça peut prendre très longtemps!

    On va faire ça en deux étapes: d'abord, fixer la taille de la photo, ensuite, bien la placer dans l'article. (Même si, en fait, les deux se font en même temps.)

     

    PREAMBULE :

    Un petit conseil, qui ne mange pas de pain. Quand vous écrivez un nouvel article, la fenêtre s'ouvre, très bien. Si vous n'avez jamais essayé, sachez que vous pouvez agrandir le cadre d'édition en le tirant dans l'angle en bas à droite. Et déplacer la fenêtre en cliquant sur la zone bleue pour aménager la page au plus confortable.

    Quand on met des photos, ça peut servir de les voir en entier!

     

    ÉTAPE 1: La taille de la photo.

    Les photos, c'est bien joli, mais y'a pas toujours besoin de les avoir en géant! Ca risque de gêner la lecture et de ne pas faire apprécier le propos.

    Pour ça, quand on télécharge la photo, on peut sélectionner le format parmi ceux proposés.

    Tuto: Mettre des photos en petit dans des articlesD'abord, on envoie la photo... 

    Et ensuite on peut sélectionner le format.

    Tuto: Mettre des photos en petit dans des articles

     

     

     

     

     

    A savoir:

    - Il y a une option pour permettre aux lecteurs de voir la photo en grand en cliquant dessus, ça permet d'avoir un compromis entre lisibilité et photo en grand écran. 

    - Si les formats prédéfinis ne vous conviennent pas, vous pouvez tout simplement entrer les dimensions exactes en format personnalisé.

    - Les chiffres, ça ne vous parle pas? On peut redimensionner la photo à la souris une fois insérée dans l'article. En cliquant dessus, un cadre apparait et vous pouvez cliquer sur les poignées blanches pour réduire la photo.

    Le cadre de redimensionnement : (On ne voit pas ma souris, mais elle est dans le coin en bas à droite, sur le carré noir)

    Redimensionner l'image à la souris

     

    J'ai bien dit réduire. C'est le piège, si vous réduisez, puis que vous agrandissez (même si on reste plus petit que la photo originale), on perd en qualité, le site garde en mémoire la qualité de la dernière retouche. J'ai dû ré-envoyer des photos plusieurs fois à cause de cette erreur!

     Bon, il y a plusieurs autres options, mais commençons déjà par ça!

     

    ÉTAPE 2: La position de la photo

    A venir...

     

     


    votre commentaire
  • Je venais par ici écrire une petite bafouille quand la déformation professionnelle a repris le dessus!

    Quelques clics et un moment plus tard, voilà une nouvelle tête pour Ritouraille! Je ne suis pas complètement satisfaite du nouveau visuel, mais je le trouve quand même plus propre que l'ancien... Pour la peine, j'attends votre avis pour retoucher quelques petites choses! Est-ce que vous aimez, est-ce qu'il y a des choses qui manquent par rapport à avant...?

    Dans la foulée, j'ai fait une galerie avec quelques-uns de mes travaux. Je voulais tester les galeries, plus adaptées quand on a beaucoup de photos qu'un article. Par contre, on ne peut pas mettre de commentaire!

    Avec un peu de chance, l'article sur comment mettre des petites photos dans les articles viendra bientôt!


    votre commentaire
  • Quelle idée de partir se balader à Ambrussum alors que les cavaliers font rage. Et oui j'ai découvert les Cavaliers (dans l'ordre St Georges , St Marc , St Eutrope ) qui pourrissent le temps de la fin du mois d'Avril . Et , ce dimanche , même avec quelques rayons de soleil , le vent souffle à décorner les boeufs (pas bien nombreux dans le coin , mais c'est peut être pour ça qu'il n'y en a plus ) mais surtout à ne pas vous laissez mettre le nez dehors .

    Qu'à cela ne tienne , nous voilà partis , bien couverts sur le site d'Ambrussum

    Il se trouve sur la commune de Villetelle , pas très loin de Lunel , à 2 pas de l'autoroute (d'ailleurs indiqué sur une sortie ) bien tapi dans la nature .

    Il n'y a plus grand chose à voir sur l'emplacement comme vous le verrez sur les photos , alors pourquoi en faire grand cas ?

    C'est un oppidum ( (pour faire court : agglomération économique et politique en général fortifiée   avec des défenses naturelles car sur des lieux élevés) qui existait  à l'époque des Celtes et qui est devenu une étape relais très importante à l'époque des Romains sur la via Domitia  (IIIème  av JC_ Ier siècles après JC)

    Tout d'abord , vision de l'ensemble du site :

    Ambrussum

    Zut , c'est de travers mais lisible ... nous partons du musée , pour cheminer sur un bout de la Via Domitia qui rejoint ensuite la voie gauloise préexistante . Au bord du 1er chemin sur la gauche , apparaissent les vestiges de cet important relais routier . Puis nous arrivons au point culminant de l'oppidum ; laissant sur la droite les restes de l'enceinte fortifiée , nous redescendons vers le pont qui enjambe le Vidourle .

    Ambrussum

    la fameuse via Domitia réduite à un chemin de nos jours , bordé par la flore locale typique

    Ambrussum

    La chaussée celte , bien marquée par les traces des chariots  (qui devaient avoir tous le même écartement des roues , l'Europe avant l'Europe !) , en tout cas très bien conservée

    Ambrussum

    et contrairement à ce que l'on voit , les abords de la route n'étaient pas envahis de végétation mais des commerces fleurissaient tout du long comme le suggèrent les espaces encor empierrés et les petits murets  que l'on observe sur cette photo

    Ambrussum

    en redescendant sur la berge du Vidourle , apparaît le pont d'Ambrussum ou d' Ambroix du moins ce qu'il en reste , car initialement il avait 11 arches et c'est la 5 ème que l'on aperçoit  . Il a été construit sur la voie domitienne et arrivait sur la rue principale de l'agglomération  en bas de l'oppidum. Il a été érigé au Ier siècle et a été utilisé jusqu'à la fin du XIII siècle

    Ambrussum

    apparemment les crues ont eu raison du reste de la construction mais également les hommes , qui l'ont détruit en partie au Moyen âge , afin d'utiliser un autre pont à proximité qui , lui, était payant ...eh oui ! déjà

    Vous pouvez regarder la peinture faite par Courbet de ce même pont , qui à son époque avait encore 2 arches

     

    Ambrussum

    donc avec pas mal d'imagination , vous pouvez "reconstruire" le centre de ravitaillement qui existait : auberges , tavernes , relais chevaux , comptoirs divers et variés se côtoyaient dans cet espace ...les relais de l’autoroute toute proche n'ont rien n'a lui envié !

    Ambrussum

    autre vue dans le prolongement de la précédente

    Ambrussum

    Et pour finir des fragments  de ... ? , au moins le 1er ressemble à un morceau de poterie , qui datent peut être (non sans doute ) de cette période lointaine , (on ne rigole pas ) et qui vont prendre place dans mon armoire à trésors !!!


    4 commentaires
  • Hello la famille!

    Dites donc, c'est bien calme par ici en ce moment! Moi la première, qui n'ai répondu ni à Guillaume et sa maison, ni fait son article pour mettre en petit les photos sur le blog... Et bien pour commencer, voilà déjà quelques nouvelles sur mes dernières aventures.

     

    Chapitre 1: Le travail de chargée de com'

    Tout le monde est perdu, il faut dire que ça a changé tout le temps, alors faisons le point: j'ai travaillé pour papa de novembre à la fin du mois de mars.

    Mon boulot principal avec des entreprises comme ça qui fonctionnent déjà mais qui veulent se lancer dans la com', c'est de créer une identité visuelle qui soit esthétique, en cohérence avec le secteur d'activité, et de l'appliquer à tous les supports qui sont utilisés. Et ce n'est pas toujours facile de garder les mêmes codes sur des formats très différents, comme le site internet, les signatures de mail, ou des affiches publicitaires, surtout que les outils ne permettent pas toutes les fantaisies non plus.

    Jusqu'ici, j'ai donc fait les cartes de visite, un flyer, un mail de carte de voeux, le modèle des documents administratifs (le devis par exemple), une pub, un communiqué de presse, un diaporama de présentation, un rajeunissement du logo, des signatures de mail et le plus gros boulot, le site web. Une belle expérience, donc, et variée.

     Voilà la carte de visite pour que vous ayez une idée...

    Ce qu'iCarte de visitel faut savoir, c'est qu'en créant tous ces supports, je dois aussi faire tout le travail d'analyse en amont de la stratégie de communication de l'entreprise, de ses cibles et, en gros, de quoi parler à quel moment (ce qui n'est pas forcément le cas dans une entreprise qui a déjà mis en place sa communication depuis plusieurs années, ces choses là sont généralement définies). C'est passionnant, mais ça prend beaucoup de temps et d'énergie!

    Comme je le disais, le site internet a été un gros boulot, notamment parce qu'il a fallu faire un travail d'analyse tout particulier. Ensuite, c'est aussi un gros boulot la création du site en elle-même : il faut définir toutes les pages qui vont exister, décider la structure de chacune de ces pages, écrire tout le texte (et donc aller chercher l'info adéquate), et dans mon cas j'ai eu beaucoup de photos à faire aussi.

    Quelques exemples pour montrer que je travaille toujours autant la photo.

    Des nouvelles de ToulousePasserellesDes nouvelles de ToulousePont St BénezetDes nouvelles de ToulousePergola

     

     

     

     

    Et avec tout ça, ce n'est même pas moi qui réalise les pages en elles-mêmes. Quoique, ç'aurait peut-être été plus simple! Je m'explique : c'est un prestataire qui réalise toute la partie informatique, à partir de mes demandes. Le souci, c'est qu'il n'en a rien à faire, qu'il ne fait qu'à mon idée et se fout de la gueule du monde, en ne respectant pas les délais, en ignorant mes mails de relance, etc. A l'heure actuelle, je ne suis pas du tout contente de ce qu'il me propose et je lui ai demandé des modifs depuis plus d'un mois, qu'il a fait en partie, il a contesté les autres (je suis ouverte au dialogue, mais quand je dis que malgré ses objections, on fait, j'apprécie pas qu'on m'ignore! Surtout quand je sais ce que je dis.), et quand on le relance pour demander pourquoi ça n'avance pas, il répond qu'il attend de mes nouvelles. Bref, je bataille contre sa mauvaise foi et sa paresse, c'est un peu éprouvant, mais après tout, c'est aussi formateur, et ce ne sera sûrement pas le dernier de cet acabit que je rencontrerai! Donc pour le moment, ne cherchez pas, le site n'existe pas! Je refuse de rendre ce qu'il a fait public... Mais je vous préviendrai quand ce sera fini. Et le plus drôle, c'est que j'ai un autre site à faire avec le même, qui n'attend que sa bonne volonté...

    Le plus ennuyeux, c'est qu'avec ses retards, c'est le seul dossier qu'il me reste à faire. C'est pour ça que j'ai choisi d'arrêter mon contrat avec mon père, et de finir le site hors contrat. Ça me permet de me concentrer sur la recherche d'emploi, que je faisais à mi-temps jusqu'à maintenant.

     

    Chapitre 2: Le chômage, et le temps libre

    Côté recherche, justement, c'est pas simple. On est intéressants quand on est stagiaire pour faire tout et n'importe quoi à un prix dérisoire, par contre quand on demande une rémunération juste honnête pour ses compétences, bizarrement là on devient "trop jeune", "pas assez expérimentée", "pas assez spécialisée"... Selon Pôle Emploi, dans le secteur de la com, à Toulouse, on est en moyenne 200 par offre! Je vous laisse imaginer la foire d'empoigne...

    Ca n'est pas très encourageant tout ça, mais je ne désarme pas, mon métier me plait et je veux exercer mes compétences, donc je compte bien y arriver! Heureusement, je suis bien entourée dans ma recherche, avec mes amis (qui sont majoritairement dans la même galère), mon copain, et aussi maman.

    Et je profite du temps que j'ai pour développer des petits projets. Comme Guillaume a raconté dans les message d'avant, je lui ai fait une affiche pour son club. Je m'occupe aussi de la remise de diplômes de mon master, organisation et affiches, et je fais de petites créations graphiques au fil des occasions. Ça me détend et ça m'entraîne. 

    Avec mon temps libre, je profite aussi pour cuisiner un peu plus. J'ai notamment ressorti le livre de cuisine offert par Régis et Marion et je m'essaie aux recettes asiatiques. (Pour le moment, j'ai un bô-bun, un plat de riz à l'ananas, et des nouilles sautées à mon actif).

    Côté loisir, pour les amateurs, j'ai aussi commencé une partie de jeu de rôle avec des amis. On a chacun créé un personnage fictif, avec un ensemble de caractéristiques (agilité, force, charisme, intelligence, etc.), dans un contexte choisi au départ (pour moi, un monde de vampires, c'est pas mon préféré, mais je n'ai pas choisi). On se réunit pour jouer et le conteur raconte des situations dans lesquelles nous choisissons librement ce que notre personnage fait. C'est vraiment sympa, on a bien rigolé dans les sessions précédentes. Le petit plus, c'est que l'histoire que l'on suit est complètement fictive, mais notre maître du jeu (le conteur, qui encadre tout le monde) a choisi que l'histoire se passe à Toulouse aujourd'hui. Du coup, notre fiction se passe dans des lieux qu'on connaît bien, et pour le coup ça crée une super immersion.

    Mon chat!

     

    Chapitre 3: Les infos en vrac

    Je ne vais pas prolonger indéfiniment ce long article, si déjà vous avez lu jusqu'ici, c'est pas mal! Pour les dernières nouveautés en ce qui me concerne, je vais me faire enfin opérer de mes dents de sagesse qui me font mal depuis si longtemps. C'est après-demain (vendredi) que je vais me transformer (temporairement heureusement) en hamster.

    Pour finir sur une note plus positive, je vais aussi adopter une petite chatonne, une amie à moi à eu deux portées sur les bras à la suite. Zoya va donc bientôt débarquer chez moi et mettre un peu de vie. Il faut dire, qu'on lui résiste difficilement, non?

     

    Et après toute cette lecture, je vais vous donner encore plus de travail, parce que j'espère bien avoir des nouvelles de tout le monde bientôt!


    3 commentaires